mardi 22 mai 2012

Des nouvelles de Paul Watson + manifestation

Article de 20 minutes :

Sea Sheperd: «Paul Watson ne cherche qu'à faire respecter les lois»


INTERVIEW - Lamya Essemlali, la biographe du président de Sea Sheperd, revient sur son arrestation...

La vie de Paul Watson a des airs de légende. Depuis la mort d’un castor avec qui il s’était lié d’amitié à l’âge de onze ans jusqu’à son engagement pour les baleines dû à un échange de regards avec un cachalot, le président de Sea Sheperd fait voguer sa réputation de pirate, ou «d’écoterroriste» sur les mers du monde entier. Craint par les baleiniers, dénigré par Greenpeace et critiqué pour des propos polémiques sur la surpopulation mondiale, le Time Magazine l’a néanmoins désigné comme un des héros écologistes du XXe siècle. Paul Watson est aujourd’hui aux mains de la justice allemande qui l’a arrêté le 12 mai dernier en vue d’une extradition vers le Costa Rica. Sa biographe et présidente de Sea Sheperd France, Lamya Essemlali, assure que Paul Watson n’a rien à se reprocher.

Pourquoi Paul Watson a-t-il été arrêté?

Un mandat d’arrêt a été lancé par le Costa Rica en octobre 2011 pour infraction au trafic maritime en 2002. Cela tombait en même temps qu’une attaque devant la justice américaine par la flotte baleinière japonaise, et ce n’est pas un hasard: c’était juste avant la campagne Antarctique, et le Japon voulait bloquer Paul Watson pour ne pas devoir, comme l’an dernier, stopper sa campagne de chasse à cause à la baleine à cause de Sea Sheperd.

La personnalité de Paul Watson est polémique, notamment à cause de son amitié avec Brigitte Bardot et des actions musclées de Sea Sheperd. Est-ce vraiment un bon moyen de faire avancer la cause des baleines?

Brigitte Bardot et lui se connaissent depuis 1977, quand il l’a emmenée sur la banquise. Sa présence et ses photos avec les bébés phoques ont permis de mettre un coup d’arrêt à la chasse pendant dix ans. Sa fondation soutient les actions de Sea Sheperd, elle a toujours été loyale envers la cause et c’est ce qui nous importe, pas ses opinions politiques. Quant à la violence des actions, il faudrait redéfinir le terme: entre un harpon qui déchiquète une baleine et envoyer du beurre rance sur le pont d’un bateau, qu’est-ce qui l’est le plus? En trente-cinq ans, nous n’avons jamais blessé personne et nous n’avons jamais été inculpés parce qu’on a toujours respecté les lois. Nous agissons uniquement contre les braconniers et le massacre illégal, car pour nous la propriété privée utilisée illégalement a moins de valeur que les espèces. Nous ne faisons que pallier le manque de police en haute mer et exercer un droit d’ingérence dans cette zone de non droit.

Paul Watson tient des propos très durs sur l’espèce humaine et se prononce en faveur d’une limitation de la population mondiale. Comment peut-on vouloir sauver la planète sans les hommes?

Paul dit que nous sommes sept milliards sur une planète aux ressources finies, dans des sociétés vivant largement au-dessus de leurs moyens. C’est de la lucidité de se dire qu’on ne peut pas augmenter démographiquement avec ce mode de vie: cela remet en question nos modes de vie, mais n’oppose pas l’humain à la nature. Préserver la biodiversité, c’est éviter un suicide collectif et je pense pour cette raison que l’écologie est la plus grande cause humanitaire.

Vous critiquez beaucoup les autres ONG, vous les trouvez trop «molles». Pourquoi?

Il y a de la place pour toutes les formes d’engagement, mais certaines ONG deviennent des machines bureaucratiques qui agissent très peu par rapport à leurs moyens financiers. Des organisations qui discutent, il y a en des centaines, ça n’a jamais rien arrêté. Le nerf de la guerre c’est l’économie, il faut taper les braconniers au portefeuille car ils se fichent des lois ou de l’opinion publique. C’est bien de signer des pétitions ou de faire du lobbying, mais une fois que les lois sont votées et que les gouvernements sont d’accord, Paul Watson ne cherche qu'à faire respecter les lois.

Qu’est-ce qui pourrait mettre un terme à la lutte de Paul Watson?

Avoir une police internationale des mers qui fasse respecter les lois votées par les gouvernements.
Propos recueillis par Audrey Chauvet 
Un mot écrit ce jour par Paul Watson :
Greetings From Germany

From Captain Paul Watson

I would like to thank everyone around the world for the incredible support over the last week that I spent in a Frankfurt prison. It is greatly appreciated. The people of Sea Shepherd Germany have been wonderful and I have happy to see so much support from supporters in Costa Rica and around the world also.

We have an excellent worldwide legal team working hard to resolve this legal issue. I am confident that this team will do the very best they can on every front involved with this case.

Although I have no reason to believe that the Costa Rican legal system would not give me a fair trial, my concern is not for the judicial system, but for the reality that the shark fin mafia of Costa Rica has a price on my head and a Costa Rican prison would provide an excellent opportunity for someone to exercise this lethal contract against me. We have cost the shark finners a great deal of money over the last two decades and they want their revenge. I would need absolute assurance that the Costa Rican authorities would not place me in the position to jeopardize my safety when I return to Costa Rica to prove my innocence in court.

There are two very important points that I would like to make. The first is that although my arrest and detention have been a focus of this incredible support the fact is that this is not about me. It is about our oceans and the ever escalating threat of diminishment of the diversity of life in our seas. It is about the sharks, the whales, the seals, the sea turtles and the fish.

This is an opportunity to shine an international spotlight on what is happening to the sharks and especially to illustrate that there are elements in Costa Rica responsible for a great deal of the illegal trafficking in shark fins.

Secondly I want to make it very clear that whatever happens to me will not affect our campaigns. I have delegated the responsibility of commanding our ships to my very capable captains and they will be defending sharks this summer in the South Pacific and the whales in the Southern Ocean Whale Sanctuary. The Cove Guardians will return to Taiji, Japan in September to defend the dolphins.

Fortunately Sea Shepherd is now much bigger than myself and even more fortunately is the reality that we now have a legion of passionate, dedicated, courageous and resourceful volunteers around the world. If I am prevented from serving on the front lines upon the high seas I will serve as a symbol of resistance to the destruction of our oceans from inside a prison cell.

Power and greed do not surrender easily and history has shown that sometimes prison is an ordeal that must be endured in order to shake the foundations of powerful special interests. There is no shame in incarceration as Mandela, Gandhi, Thoreau, Aung San Suu Kyi, and so many others have demonstrated.

Power does not relinquish easy and the powers opposing our efforts are immense like the shark finning, bluefin tuna fishing, whaling and dolphin killing industries and the governments that support this trade in death like Japan, Costa Rica, Norway, Iceland, Malta, Canada etc. Sometimes I’m surprised we have made any progress at all but progress we have made indeed, and we will continue to win victories for our clients in the sea, no matter what the obstacles thrown in our path because Sea Shepherd is not just me, it is now an international movement and our flag is becoming widely known and more and more respected and most importantly our permanent and most proud legacy are the thousands of whales, tens of thousands of sharks, hundreds of thousands of seals and millions of fish that swim free in the sea now, that would otherwise have been cruelly slain if not for our intervention.

In the end it is about them and not about us.

We invest our passion and in return we reap the ever enduring seeds of life.
Manifestation Mercredi 23 mai organisée par Seasheperd:

Mercredi 23 mai : Journée S.O.S – Sauvez notre Skipper

Photo: Billy DangerAu cours de la semaine dernière, nous avons imploré les supporters de Sea Shepherd d’écrire aux Honorables Ministres allemands de la justice et des affaires étrangères. La décision de la libération sous caution du Capitaine Watson lundi dernier est à coup sûr le résultat des milliers de lettres, emails, fax et appels téléphoniques qui ont été envoyés cette semaine. Accepter de relâcher sous caution un ressortissant étranger est un cas d’exception dans le cadre d’une procédure d’extradition.
Alors que nous avons remporté une victoire avec cette décision de permettre la remise en liberté sous caution du Capitaine Watson, la lutte pour sauver sa vie doit maintenant s’intensifier. La Cour d’Appel de Francfort a confirmé avec le Procureur Général que la décision de sauver la vie du Capitaine Paul Watson revient à l’Honorable Ministre de la justice allemande. S'il vous plait, continuez à écrire, à appeler, à envoyer des mails et des fax aux Honorables Ministres de la justice et des affaires étrangères.
Ces Honorables Ministres doivent voir que la décision leur appartient maintenant, comme souligné par le procureur général et la Cour d’Appel. Le Capitaine Paul Watson s’attend à ce que ses supporters réclament qu'on sauve sa vie aux portes des missions diplomatiques allemandes autour du monde. Nous appelons à une journée d’action globale le mercredi 23 mai. Ce jour-là, la Présidente du Costa Rica, Laura Chinchilla, sera en visite auprès de la Chancelière Angela Merkel à Berlin. Mercredi 23 mai sera la journée S.O.S. – Sauvez notre Skipper (Save Our Skipper)!
Tout autour du monde, les Bergers des Mers feront entendre leurs voix près des ambassades et des consulats allemands entre 11 heures et 13 heures (heure locale). Organisez ou rejoignez la cacophonie des voix à l’ambassade ou au consulat le plus proche et demandez la libération du Capitaine Paul Watson. Nous sommes confiants qu’au travers de votre participation l’Allemagne ne prononcera pas cette extradition qui reviendrait à prononcer une sentence de peine capitale. Les ennemis du Capitaine Paul Watson, au sein de la mafia du commerce des ailerons de requins, sont capables de s’infiltrer jusque dans les prisons du Costa Rica. S’il est extradé au Costa Rica, et il est peu probable que le Capitaine Watson vive suffisamment longtemps pour voir l’intérieur d’un Tribunal Costaricain.
Il n’y a pas d’endroit plus stratégique pour se rassembler que là où la Présidente Chinchilla débutera sa visite des Chefs d’Etats à Berlin. Ce meeting va se tenir avec les honneurs militaires à 11 heures du matin à Schloss Bellevue. Joignez-vous au Capitaine Watson lorsqu’il livrera personnellement sa dernière bataille à Schloss Bellevue. Les détails spécifiques vous seront donnés ici et sur le site Sea Shepherd Germany.
Nous demandons à tous les supporters du Capitaine Watson de continuer à être respectueux dans leurs messages. Nous sommes confiants qu’avec votre aide, la Présidente du Costa Rica, la Chancelière Allemande et les Honorables Ministres d’Allemagne seront garants des droits du Capitaine Watson en ne courbant pas l’échine devant des accusations frauduleuses provenant de braconniers d’ailerons de requins, qui ne sont rien d'autre que des criminels communs.

vendredi 18 mai 2012

Le soutien pour Paul Watson émerge de partout

Le soutien pour Paul Watson émerge de partout : le Sénat brésilien, les Red Hot Chili Peppers et même un législateur costaricain!

Avant de vous mettre les liens, voici les dernières nouvelles de Paul Watson via Lamya Essemlali, présidete de Seasheperd France :

LE JUGE VIENT DE FIXER UNE CAUTION DE 250 000 DOLLARS POUR LA LIBERTE CONDITIONELLE DE PAUL. IL RESTE ASSIGNE A RESIDENCE A FRANCFORT ET SOUS LE RISQUE D'UNE EXTRADITION. LE PROCUREUR GENERAL A DECLARE QUE SEULE LA MINISTRE DE LA JUSTICE POUVAIT STOPPER L'EXTRADITION. ON CONTINUE LA PRESSION !!



Soutien du Sénat brésilien :

Le Sénat Brésilien demande à l'Allemagne de libérer Paul dans un plaidoyer brillantissime dénonçant la pêche illégale et les efforts de Paul pour sauver la biodiversité marine.

"LIBEREZ PAUL WATSON POUR QU'IL CONTINUE A DEFENDRE LA PLANETE" (traduction totale à venir) :


Soutien des Red Hot Chili Peppers :

RED HOT CHILI PEPPERS CALL FOR GERMAN AUTHORITIES TO STOP EXTRADITION OF SEA SHEPHERD CAPTAIN PAUL WATSON TO COSTA RICA

For 31 years Captain Paul Watson has been at the helm of the Sea Shepherd Conservation Society and a leader in the fight for a clean environment and marine conservation.

The arrest of Captain Watson in Germany we believe is in part due to the fact that he uncovered an illegal shark finning operations in Costa Rica.

The Red Hot Chili Peppers are longtime supporters of Sea Shepherd, Captain Watson and the wonderful work they do to save our ocean and protecting marine wildlife globally.

To our fans if you would like to learn more or find out how to support Captain Watson and Sea Shepherd please CLICK HERE or you can stop at the Sea Shepherd table at all of our North American concerts this year.
http://redhotchilipeppers.com/news/340-red-hot-chili-peppers-call-for-german-authorities-to-stop-extradition-of-sea-shepherd-captain-paul-watson-to-costa-rica



Soutien d'un législateur costaricain :
Un législateur Costa Ricain demande la libération immédiate du Capitaine Watson :

"Dans le cas où M. Watson serait extradé (au Costa Rica), il devrait être accueilli de la manière qu'il mérite, c'est à dire en lui remettant symboliquement les clés de nos océans, afin qu'il puisse faire ce que nos gouvernements sont incapables de faire: pour arranger les choses une fois pour toutes! Liberté pour le Capitaine Paul Watson, Défenseur de la Vie Marine! "

http://news.co.cr/legislator-costa-rica-calls-for-immediate-release-paul-watson/6563/
Soutien de José Bové :





N'oubliez pas de signer la pétition :

Libérez le capitaine Paul Watson

Le cauchemar







Si cette vidéo ne vous convainc pas d'agir pour la protection des animaux, quels qu'ils soient, je ne sais pas ce qui le fera.



Alors, faîtes un don financier ou matériel (oui, même un euro fait la différence), faîtes du bénévolat, réagissez quand vous voyez de la maltraitance.

N'oubliez pas qu'il n'y a pas si longtemps, les noirs étaient esclaves à cause de leur couleur de peau. C'est exactement la même chose que de considérer les autres animaux comme des inférieurs car ils ne sont pas comme notre espèce. C'est exactement la même chose.

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui le regardent sans rien faire." Albert Einstein

Message de Paul Watson

Via Lamya Essemlali, présidente de Seasheperd France :
Voici un message écrit du Capitaine Watson à tous ses supporters remis ne main propre à Peter Hammarstedt lors de la seule visite autorisée jusqu'à présent.

Traduction ci dessous.

« Dans notre lutte pour la sauvegarde des baleines, des dauphins, des phoques, des requins et des poissons, nous nous sommes fait des ennemis redoutables – le gouvernement japonais, par exemple.

La demande d’extradition du Costa Rica a été déposée en octobre 2011 : le même mois que la procédure judiciaire lancée contre Sea Shepherd par l’Institut de recherche sur les cétacés (ICR) japonais. Ce n’est pas une coïncidence. Cette demande d’extradition a été lancée à la suite d’une plainte déposée par des pêcheurs costaricains que j’avais surpris en train de braconner dans les eaux guatémaltèques.

Les pêcheurs n’ont pas été blessés, et leur bateau n’a pas été endommagé au cours de l’interception, qui a d’ailleurs été intégralement filmée dans le documentaire Sharkwater. Initialement, Interpol avait rejeté cette demande d’extradition et avait jugé qu’elle relevait de motivations politiques.

La question est donc maintenant de savoir pourquoi l’Allemagne réagit aujourd’hui à des accusations portées par des braconniers » – Capitaine Paul Watson.




Le Costa Rica annonce que les documents pour l'extradition de Paul seront prêts demain. Y' en a qui perdent pas de temps !

http://www.insidecostarica.com/dailynews/2012/may/17/costarica12051701.htm




Le ministre de la Justice du Costa Rica, Hernando Paris annonce sa démission en invoquant des "raisons personnelles" :

http://uk.reuters.com/article/2012/05/16/uk-costarica-cabinet-idUKBRE84F03E20120516

jeudi 17 mai 2012

Militer


Paul Watson, suite

Un article d'aujourd'hui avec l'avis de Paul Watson :


 Le sort de Paul Watson serait dans les mains du ministre des affaires étrangères ou du ministre de la justice Allemande
D’après Oliver Wallasch l’avocat représentant Paul Watson dans cette affaire: »- le procureur général auprès de la cour d’appel de Francfort a déposé en fin de journée une requête de mandat d’arrêt préliminaire à l’encontre de mon client dans le but de permettre aux autorités judiciaires du Costa Rica de poursuivre leur demande d’extradition.
Le procureur estime que l’incarcération de Paul Watson est justifiée au vu du risque de fuite de mon client. Ce qui est extraordinaire, je n’ai jamais vu cela, c’est que le procureur à penser bon de spécifier que le ministre des affaires étrangères ou le ministre de la justice Allemande ont le pouvoir d’arrêter la procédure d’extradition pour raisons politiques. »
Peter Hammarstedt, l’un des capitaines de la flotte des Sea Shepherd a rencontré Paul en prison cet après midi:- »Le capitaine garde le morale. Mais pour lui il est clair que ce mandat d’arrêt et cette demande d’extradition ne sont pas le seul fait du Costa Rica. Le capitaine Watson s’est fait des ennemis puissants au Japon entre autre. Des ennemis qui essayent à tout prix de nous empêcher d’interférer avec leur chasse à la Baleine. Ces deux dernières années nous avons réussit à réduire leurs prises à 25% du quota annoncé. Le capitaine m’a dit craindre pour sa vie si il devait être extrader vers le Costa Rica. »
Si la cour accepte cette requête, les autorités judiciaires du Costa Rica auront alors 90 jours pour présenter leur cas auprès de la justice Allemande.
Sur le site d’interpol on peut lire en Anglais: On 2 March, 2012 INTERPOL issued a written statement to all 190 member countries making it clear that it would not publish a Red Notice seeking the arrest of Paul Franklin Watson because its Office of Legal Affairs was not satisfied that the request was in compliance with INTERPOL’s Constitution and Rules. Le 12 mars 2012 INTERPOL à envoyé un avis a tous les 190 pays membres expliquant clairement qu’il ne publierait pas de Notice Rouge recommandant l’arrestation de Paul Watson car son bureau des affaires légales n’était pas satisfait que la requête soit en accord avec la constitution d »INTERPOL et de ses règles.

Source : Blog l'Express

Capitaine Paul Watson : Jugement rendu Vendredi. Maintenons la pression

Via Lamya Essemlali, présidente de Seasheperd France :

La tête de Paul est mise à prix par la mafia Taïwanaise des ailerons de requins. Or, les Taiwanais sont chez eux au Costa Rica. Extrait du livre "Paul Watson : Entretien avec un pirate". Autrement dit, l'Allemagne s'apprête à livrer Paul à une mort certaine. Maintenez la pression sur la ministre de la justice allemande !!!

https://www.facebook.com/BMJustiz

"Cette campagne pour les requins au Costa Rica a été effectivement très révélatrice de l’ampleur de la corruption au sein du gouvernement d’Abel Pacheco, sous influence directe du gouvernement taiwanais. La suite des événements a d’ailleurs confirmé toutes nos allégations : Pacheco avait reçu 11 millions de dollars sur un compte bancaire au Panama, payés par les Taiwanais. Alors qu’on patrouillait les eaux costariciennes, nous sommes tombés sur un navire taiwanais en train depêcher illégalement des requins et nous l’avons signalé aux garde-côtes. Claudio Pacheco était le frère du président et aussi le chef des garde-côtes, et il a été assez honnête avec nous. Il nous a dit franco : « Si ce navire est taiwanais, on ne peut rien faire. » Il a ajouté qu’on pouvait prendre des photos si on voulait, mais que les garde-côtes ne bougeraient pas le petit doigt contre les Taiwanais. Claudio Pacheco a fini par perdre sa place d’ailleurs, parce qu’il essayait de trop bien faire son boulot.
Le Costa Rica a la réputation d’être un pays très orienté sur la conservation de la nature, alors que c’est en fait le pire pays d’Amérique centrale pour ce qui est de la pêche aux ailerons de requins. La destruction des îles Cocos, lieu de concentration des requins au large du Costa Rica, est une véritable tragédie. Les rangers font de leur mieux mais ils n’ont pas d’équipement et ne reçoivent aucun soutien du gouvernement. Nous avions des caméras et quarante-cinq témoins à bord pendant notre confrontation avec les pêcheurs du Costa Rica. Les pêcheurs n’avaient pas de caméras et nous ont accusés d’avoir essayé de les tuer. Nous avons montré nos preuves à la cour de Punta Arenas et leur plainte a été rejetée. Alors ils ont fait appel à un autre juge et un autre procureur et là encore, la plainte a été rejetée. Deux semaines plus tard, ils m’ont dit qu’ils allaient m’arrêter parce qu’au Costa Rica, on peut vous mettre en prison pendant une année, le temps que l’enquête mène son cours. Je leur ai répondu que je n’avais pas l’intention de jouer à ce petit jeu, donc nous avons mis les voiles, les garde-côtes à nos trousses. Un an plus tard, j’ai appelé pour savoir où en était l’enquête. Ils m’ont dit qu’ils ne commenceraient pas à enquêter tant qu’ils ne m’auraient pas arrêté et mis en prison. Plus tard, le juge chargé de l’affaire m’a dit qu’il classerait le dossier si je lui donnais 100 000 dollars. J’ai bien sur refusé".

Hier informiert Sie die Pressestelle des Bundesministeriums der Justiz



Pour les messages, regardez les messages dans les posts précédents.
Merci d'envoyer en boucle des mails, des courriers postaux et des messages sur son facebook.

mercredi 16 mai 2012

L'Allemagne accepte d'extrader Paul Watson!

La situation devient ubuesque et critique.
Pour des faits datant de 2002 - une opération contre la chasse aux requins - pour lesquels deux juges ont déclaré un non-lieu, une demande d'extradition a été déposée en octobre 2011 au même moment, comme c'est bizarre, qu'une plainte du Japon pour empêcher Seasheperd d'intervenir une nouvelle fois contre la chasse à la baleine. Le Japon a été débouté en février 2012.

Samya Essemlali, la présidente de Seasheperd France, a communiqué une nouvelle grave vers 19h00 :

"Aujourd'hui à 18h00 : Le procureur allemand vient d'autoriser l'extradition de Paul vers le Costa Rica à moins que la ministre de la justice n'intervienne et elle a annoncé qu'elle ne le ferait pas. Paul joue sa vie désormais. Il va falloir organiser la résistance et vite."

En attendant des détails plus précis sur les actions à mener, voici un mail à envoyer à la ministre de la justice allemande. Ces informations viennent du site de Seasheperd

Appel urgent aux supporters de Sea Shepherd – Aidez-nous à éviter au Capitaine Watson une extradition vers le Costa Rica!

Une nouvelle bouleversante vient de tomber: le Costa Rica va demander l'extradition du capitaine Paul Watson. Paul Watson, Sea Shepherd et les océans qui se meurent ont besoin de vous pour le faire libérer. Notre dernier espoir pour lui éviter l'extradition est d'adresser une lettre au Ministère de la Justice allemand en lui demandant d'intervenir, de reconnaître que l'extradition de Paul Watson est politiquement motivée et de le libérer.
Soutenez le capitaine Watson en contactant Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, la ministre fédérale de la Justice à Berlin, en Allemagne. Faites-lui savoir que le mandat d'arrêt contre Paul Watson est politiquement motivé et qu'il doit donc être ignoré par le gouvernement allemand. Avec un soutien international, nous pouvons libérer Paul Watson et ainsi lui éviter un procès inéquitable au Costa Rica.
Contactez: (s.v.p. soyez respectueux dans vos courriers)
Sabine Leutheusser-Schnarrenberger
Federal Minister of Justice
Deutscher Bundestag
Platz der Republik
11011 Berlin
Téléphone (depuis l'Allemagne): 030 - 227 751 62
Fax 030 - 227 764 02
E-Mail: sabine.leutheusser-schnarrenberger@bundestag.de

Federal Ministry of Justice
Mohrenstrasse 37
10117 Berlin, Germany
Téléphone (depuis l'international): +49 (030) 18 580-0
Fax: +49 (030) 18 580-9525



Exemple de lettre:
Madame Leutheusser-Schnarrenberger,
Je suis très préoccupé(e) par la possible décision de l'Allemagne d'extrader vers le Costa Rica Paul Watson, fondateur de l'association Sea Shepherd. Je pense que le mandat d'arrêt contre lui est politiquement motivé et qu'il est très certainement une réponse à une opération menée par Sea Shepherd pour dénoncer des activités illégales de pêche aux ailerons de requins.
Je soutiens les efforts de Sea Shepherd pour surveiller et dénoncer la pêche et la chasse illégales partout dans le monde, et je reconnais que des personnes menant des opérations de pêche illégales tentent d'utiliser les lois internationales pour stopper la mission de Sea Shepherd.
Je vous invite vivement à prendre en compte le travail que le capitaine Watson et Sea Shepherd accomplissent à l'échelle mondiale pour mettre l'accent sur les dangers qui menacent nos océans lorsque vous examinerez cette demande d'extradition.
Je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes sentiments les plus distingués.
 Votre nom.



mardi 15 mai 2012

Le capitaine Paul Watson arrêté!

Le Capitaine Paul Watson arrêté à Francfort, en Allemagne, sur un mandat délivré par le Costa Rica

Photo: Tim WattersPhoto: Tim Watters
Paul Watson a été arrêté hier en Allemagne en vue d’une extradition vers le Costa Rica. La police allemande a déclaré que le mandat d'arrêt du Capitaine Paul Watson était justifié par une allégation de violation de la circulation des navires au Costa Rica, qui a eu lieu pendant le tournage de Sharkwater (Les Seigneurs de la Mer) en 2002. L’incident spécifique de "violation de la circulation des navires" a eu lieu en haute mer dans les eaux du Guatemala, où Sea Shepherd a découvert une opération illégale de découpe d’ailerons de requins (shark finning), dirigée par un navire costaricain appelé le Varadero. Sur ordre des autorités guatémaltèques, Sea Shepherd a demandé à l'équipage du Varadero de cesser ses activités de finning et l’a ramené au port pour qu’il soit poursuivi par la justice. Pendant l’escorte du Varadero jusqu’au port, les rôles se sont inversés et une canonnière du Guatemala a été envoyée pour intercepter l'équipage de Sea Shepherd. L'équipage du Varadero a accusé les membres de Sea Shepherd d'avoir tenté de les tuer, alors que les images prouvent que c’est parfaitement faux. Pour éviter la canonnière du Guatemala, Sea Shepherd a mis le cap sur le Costa Rica, et à découvert d’autres activités illégales de finning, où des milliers d’ailerons de requin séchaient sur les toits de bâtiments industriels.
Les écologistes du monde entier souhaitent que le Costa Rica abandonne les accusations portées contre le Capitaine Watson. Il est d’ailleurs probable que les accusations aient déjà été abandonnées, mais Sea Shepherd n’a pas été capable de se le faire confirmer par les officiels costaricains. Le Costa Rica, connu pour sa biodiversité si riche, ne peut pas ne rien faire pour protéger les requins, qui sont en haut de la chaîne alimentaire et dont on sait qu’ils assurent l’équilibre écologique des océans.
En prison, le Capitaine Paul Watson est assisté par le vice-président du Parlement Européen Daniel Cohn-Bendit et José Bové, député européen. Nous espérons que ces deux honorables personnalités parviendront à faire libérer le Capitaine Paul Watson avant que ce non sens n’aille plus loin.
Les militants de Sea Shepherd dans toute l’Europe se mobilisent également pour soutenir le Capitaine Paul Watson.
Comme le sort des requins devient de plus en plus préoccupant, Sea Shepherd Conservation Society va débuter une nouvelle campagne de protection des requins en 2012. Julie Andersen, fondatrice des Sharks Savers et des Shark Angels va prendre la tête de la campagne mondiale de Sea Shepherd pour sauver les requins de l'extinction.
Sea Shepherd va utiliser son expertise et son expérience, ainsi que l’aide des médias, afin de permettre aux gens partout dans le monde de ne pas oublier leurs requins - un animal essentiel à l'environnement et l'économie.
Sea Shepherd offre son assistance aux pays du monde entier pour faire respecter les lois nationales et internationales, pour mettre fin à l’impitoyable braconnage, patrouiller dans les sanctuaires marins attaqués, et mettre en œuvre des défenses de haute technologie en renforçant l'autonomisation des populations locales par la formation et en leur fournissant les ressources nécessaires pour participer à cette bataille. Sea Shepherd livrera également une guerre de l'opinion publique, en partageant tout ce que nous savons sur cet animal si méprisé.
Notre première étape se fera dans le Pacifique Sud, où l'équipage se dirigera en juin.
"Nous avons toutes les lois dont nous avons besoin pour protéger les requins. Maintenant, nous allons tirer parti de nos ressources et de notre expertise pour aider les pays à travers le monde pour les faire respecter. Utilisant les Galápagos comme modèle, nous irons là où l’on aura besoin de nous pour faire appliquer les lois en développant des stratégies et en formant les populations locales à défendre leurs requins, et ce pour une mise en application dans le monde entier." Julie Andersen, directrice de la campagne requins.

Le Capitaine Watson reste en garde à vue en Allemagne

Le Capitaine Paul WatsonLe Capitaine Paul Watson est toujours maintenu en garde à vue par les autorités allemandes. Un juge de la Cour de Francfort a refusé de libérer le Capitaine Watson, arguant que la cour de justice allemande souhaitait avoir la confirmation que le Costa Rica souhaitait bien extrader ce dernier vers leur pays.
Paul Watson est actuellement représenté par les avocats allemands Oliver Wallasch et Alexander Gruner. Les représentants européens et sud-américains de Sea Shepherd Conservation Society s'activent sans relâche pour mettre à jour les raisons réelles qui se cachent derrière ce mandat d'arrêt du Costa Rica.
En effet, le mandat pour l'arrestation du Capitaine Watson a été émis par le Costa Rica en octobre 2011, curieusement à la même période où l'Institut de Recherche sur les Cétacés (IRC), chargé de la chasse baleinière 'scientifique' japonnaise en Antarctique, a déposé une plainte devant la cour de justice américaine pour tenter d'empêcher Sea Shepherd d'intervenir une nouvelle fois contre la chasse baleinière nippone. En février dernier, le juge américain a finalement tranché en faveur de Sea Shepherd en déboutant le Japon. La question reste entière quant à la raison pour laquelle le Costa Rica a attendu octobre 2011 pour lancer un mandat d'arrêt contre Paul Watson pour des faits datant de 2002 et pour lesquels deux juges successifs avaient déjà statué d'un non-lieu.
Suite à cette arrestation, Interpol a émis sur son site internet une note visant à rappeler que le Capitaine Watson n'était aucunement inscrit sur sa liste rouge car son bureau des affaires légales n'était pas satisfait par la requête du Costa Rica - celle-ci ne correspondant pas à leurs critères légaux (lire cette déclaration). Reste à espérer que la cour de justice allemande parvienne à la même conclusion et qu'elle décide de libérer le Capitaine Watson rapidement.
D'une manière générale, plus Sea Shepherd gagne en efficacité, plus ses ennemis redoublent d'efforts pour l'empêcher d'agir. Sea Shepherd est actuellement la cible d'attaques en justice dans plusieurs parties du monde et chaque cas est, en soi, une représentation d'un pan de la biodiversité marine que nous défendons.
Au Royaume-Uni, Sea Shepherd est en pleine bataille juridique avec la ferme d'engraissement de thons rouges  Fish And Fish vers laquelle étaient destinés les quelques 800 thons rouges braconnés qu'a libérés Sea Shepherd en juin 2010. Aux États Unis, Sea Shepherd sort tout juste victorieuse d'une attaque en justice de l'IRC en rapport avec la chasse à la baleine illégale. Et voici désormais Paul Watson arrêté et détenu en Allemagne pour des actions de Sea Shepherd contre le braconnage d'ailerons de requins. Quelque soit le pays, quelque soit le système judiciaire, le Capitaine Watson ne se laissera pas intimider et n'abandonnera pas tant que les écosystèmes marins n'auront pas enfin obtenu les mesures de protection qu'ils méritent.







1) Signez la pétition : 
http://www.thepetitionsite.com/991/002/034/free-capatain-paul-watson/?cid=FB_Share

2) Ensuite, écrire à l'ambassade d'Allemagne à Paris en suivant le lien suivant : https://paris.diplo.de/Vertretung/paris/fr/Kontakt.html

Voici une idée de texte (texte de Nicolas Raux) :

Monsieur L'Ambassadeur,

Il est absolument intolérable qu'un modèle de pays aussi respectueux de l'environnement que le vôtre ait pu accéder à la requête douteuse du Costa Rica concernant le mandat d’arrêt de Monsieur Paul Franklin Watson, détenu par vos forces de police depuis le 13/05/12
Il est encore plus intolérable que sa libération prenne autant de temps.

Je vous rappelle que même Interpol n’a pas jugé bon de donner suite à pareille requête, et a pris soin d’en alerter les 190 pays membres (votre pays compris : http://www.interpol.int/en/News-and-media/News-media-releases/2012/N20120514)

Plus le temps d’incarcération de Monsieur Watson passe, plus vous vous rendez complices des braconniers, véritables hors la loi, mercenaires des mers et pilleurs illégaux sévissant sur notre planète en danger

Est-il nécessaire de vous rappeler que Monsieur Watson met un point d’honneur à accomplir ses actions uniquement dans un cadre légal et oblige les adhérents de son association à en faire de même ?

Est-il nécessaire de vous rappeler que l’action de Monsieur Watson a permis de sauver 3690 baleines en Antarctique depuis 2005, en affrontant directement la flotte baleinière japonaise dans un sanctuaire marin protégé par des lois internationales ?

Est-il nécessaire de vous rappeler que Monsieur Watson a permis de sensibiliser l’opinion publique sur la cruauté de la chasse aux phoques, ce qui permet aujourd’hui a un verrouillage quasi-total du marché mondial de la peau de phoques ?

Est-il nécessaire de vous parvenir les images des horreurs que Monsieur Watson combat (Shark Finning, Massacre aux Iles Feroés , Harponnage de baleines, Massacre des dauphins au Japon en complicité avec les Parcs aquatiques) ?

Est-il nécessaire de vous rappeler que la tête de Monsieur Watson a été mise à prix par la pègre Taïwanaise ? Rappelez vous la nationalité du bateau et de son équipage à l’origine du mandat d’arrêt issu par le Costa Rica…

Rendez vous à l’évidence, Monsieur l’Ambassadeur, ce mandat est une mascarade téléguidée, ne rendez pas votre pays complice des véritables criminels.

Rendez sa liberté à un homme qui a offert sa vie entière à la protection de notre planète et à ses futurs enfants.

Dans l’espoir que vous pourrez faire suivre cette doléance à qui de droit, je vous prie de croire, Monsieur l’Ambassadeur, en l’assurance de ma respectueuse considération.


3) Enfin, envoyez un mail aux adresses suivantes correspondant aux contacts des ambassades du Costa Rica en France, Suisse et Belgique : embcr@wanadoo.fr info@costaricaembassy.be costa.rica@bluewin.ch

Une nouvelle idée de texte (toujours de Nicolas Raux) :

Monsieur l’Ambassadeur,

L’Allemagne détient sur vos ordres Monsieur Paul Franklin Watson depuis le dimanche 13/05/12 et est en attente de confirmation concernant votre volonté d’extradition.

Cette situation dépasse les limites de l’entendement. Je vous rappelle que même Interpol n’a pas jugé bon de donner suite à votre mandat d’arrêt, et a pris soin d’en alerter les 190 pays membres (Allemagne compris: http://www.interpol.int/en/News-and-media/News-media-releases/2012/N20120514 )

Sur le site de votre ambassade, vous présentez en ces termes votre pays : « Le Costa Rica un pays vert ».

Pouvez-vous m’expliquer en quoi faire incarcérer l’un des plus fervents défenseurs de la biodiversité marine est un geste Vert ?
En quoi laisser l’activité de shark finning s’exercer dans son pays est il écologique ?
En quoi empêcher d’agir Monsieur Watson, qui a mandat des Nations Unies pour stopper tout acte de braconnage, est-il cohérent avec vos prétentions de modèle de développement durable ?
Est-il nécessaire de vous rappeler que Monsieur Watson met un point d’honneur à accomplir ses actions uniquement dans un cadre légal et oblige les adhérents de son association à en faire de même ?
Est-il nécessaire de vous rappeler que les actions de Monsieur Watson ont permis de sauver 3690 baleines en Antarctique depuis 2005, en affrontant directement la flotte baleinière japonaise dans un sanctuaire marin protégé par des lois internationales ?
Est-il nécessaire de vous rappeler que Monsieur Watson a permis de sensibiliser l’opinion publique sur la cruauté de la chasse aux phoques, ce qui permet aujourd’hui a un verrouillage quasi-total du marché mondial de la peau de phoques ?
Est-il nécessaire de vous faire parvenir les images des horreurs que Monsieur Watson combat (Shark Finning, Massacre aux Iles Feroés , Harponnage de baleines, Massacre des dauphins au Japon en complicité avec les Parcs aquatiques) ?
Est-il nécessaire de vous rappeler que Monsieur Watson dispose d’une énorme côte de popularité?
Cette extradition, si elle devait avoir lieu, serait une publicité désastreuse pour votre pays. Je tiens à vous faire part qu’elle serait rédhibitoire quant à ma visite future dans votre pays. J’insisterais également auprès de toute connaissance cherchant une destination pour qu’elle ne choisisse pas votre pays.

Dans l’espoir que vous pourrez faire suivre cette doléance à qui de droit, je vous prie de croire, Monsieur l’Ambassadeur, en l’assurance de ma respectueuse considération.



Source : Seasheperd 
             Page facebook "Libérez le capitaine Paul Watson" 

mercredi 9 mai 2012

15 mai : Date limite pour sauver la SPA de Poitiers

Il ne reste que quelques jours pour aider les animaux de la SPA de Poitiers. Cette SPA fait face au désengagement des collectivités. Si d'ici le 15 mai, ils ne réunissent pas la somme nécessaire, ils devront fermés. Que deviendront les 1500 animaux sauvés par eux chaque année?
Pour les aider, il suffit de cliquer et de regarder les vidéos du site. C'est gratuit! Tout le monde peut aider! Si vous voulez faire un don en plus, tout est expliqué sur la fiche.

Cliquez! Diffusez! Recliquez!

http://actuanimaux.com/blog/actualites/urgent-graves-menaces-sur-le-spa-de-poitiers/

Voici l'article d'Actuanimaux :



“Que deviendraient les 1 500 animaux sauvés par le Secours et Protection des Animaux (SPA) de Poitiers si ce dernier venait à fermer ses portes ? »
C’est la question cruciale à laquelle l’association répond sans tergiverser : “Nous craignons pour la vie de nos animaux si nous ne mettons pas la tête hors de l’eau pour sauver notre structure qui existe depuis 1956″.
Les bénévoles du refuge se souviennent de cas difficiles de chats, de chiens accueillis dans des états catastrophiques, qu’il a fallu chouchouter de longs mois avant de pouvoir les faire adopter. Quel aurait été leur sort si le SPA de Poitiers n’avait pas été là ?
Finlay, abandonné bébé avec ses frères, aurait pu être très vite adopté pour une vie sans histoire mais le malheureux est tombé successivement sur deux adoptants indélicats dont un qui s’est empressé, malgré l’interdiction, de le revendre sur le Bon Coin ! Pour Finlay, récupéré au refuge, cassé, véritable squelette ambulant, il a fallu toute la patience et l’amour des bénévoles pour le tirer d’affaire et lui faire oublier la violence, l’attache permanente, les privations…et lui permettre de trouver enfin une famille responsable, à la hauteur.




 

 Quant à Freezby, pauvre hère ravagé par la gale, hirsute, très maigre, très faible, sans vie, résigné, que serait-il devenu sans le dévouement de l’équipe du SPA de Poitiers pour en faire ce chien heureux et plein d’énergie, chouchouté par ses maîtres ?











Heureusement, c’est le SPA de Poitiers qui les a pris en charge, comme des centaines d’autres, sans ménager son temps, sans souci de rentabiliser leur présence. Parce qu’ on n’y euthanasie aucun animal (sauf souffrances et cas désespérés).
Quel sera le sort de milliers d’autres Finlay et Freezby à l’avenir si la SPA de Poitiers est rayée de la carte ?
Des sauvetages comme ceux-là, le SPA de Poitiers ne pourra peut-être plus en faire si le 15 mai nous ne lui avons pas apporté l’aide nécessaire pour rebondir et éloigner le spectre de la liquidation judiciaire.
Depuis 2011, le SPA de Poitiers doit en effet faire face à un désengagement des collectivités territoriales, à la crise qui touche de plein fouet les associations, à la hausse des abandons et son corolaire : une facture vétérinaire et de nourriture qui s’alourdit.
Actuellement, l’équipe du SPA de Poitiers se bat de toutes ses forces contre la menace de fermeture qui pourrait être fatale aux 1 500 animaux qui transitent chaque année par son refuge.
C’est avant le 15 mai que nous devons réunir les 21 000 euros nécessaires pour apporter un ballon d’oxygène vital pour les 1 500 laissés pour compte que le SPA de Poitiers soigne, protège et fait adopter.
Chaque vie a un coût : 14 € par animal.

14 euros : une somme relativement modique pour une action de grande envergure : sauver les pensionnaires actuellement au refuge, mais aussi et surtout tous les autres qui ne pourront plus passer au travers des mailles de l’euthanasie et de la souffrance, si les portes du refuge de Poitiers sont fermées.
Car, disons-le clairement, si le SPA de Poitiers, son refuge et sa fourrière disparaissent, la question du devenir des animaux abandonnés, au delà des 8 jours réglementaires, se posera de façon angoissante.

L’Equipe d’Actuanimaux a décidé d’aider au maximum le SPA de Poitiers pour éviter ce scénario catastrophe.
C’est maintenant qu’il faut agir, alerter toute notre famille des clicoeurs afin d’éviter un sort tragique à 1 500 animaux et bien plus encore.
1. cliquer en leur faveur
2. visionner les vidéos latérales et en bas de l’écran lorsqu’elles apparaissent.
3. envoyer par SMS le mot ACTUPOITIERS depuis la Belgique au 3070 (4 €/envoi + prix d’un sms) ou depuis la Suisse au 41414 (5CHF/envoi + prix d’un sms)
4. faire un appel solidaire

Buy now!

5. faire un don en leur faveur : nous rappelons que, sur notre site, 100% de votre don sera reversé aux animaux.
6. Signez la pétition en faveur du refuge SPA de PoitiersSi vous préférez effectuer un don par chèque, nous vous remercions de l’adresser à l’ordre du Fonds pour la Protection des Animaux – 135 rue Didot – 75014 PARIS tout en indiquant bien que votre don doit être affecté à l’association “SPA de Poitiers”. Nous centralisons tous les dons et un reçu fiscal vous sera adressé.
Nous rappelons à tous que 100 % de votre don sera reversé à l’association “SPA de Poitiers” et que nous ne prenons AUCUN frais de fonctionnement sur les dons.
Il est également possible de procéder par virement bancaire en indiquant bien que le don doit être affecté à l’association “SPA de Poitiers”. Vous trouverez en cliquant ICI le RIB du Fonds pour la Protection des Animaux.

Nous avons jusqu’au 15 mai pour effectuer cet exploit mais nous sommes sûrs que, tous ensemble, nous y arriverons !















lundi 7 mai 2012

Muffins bio à la banane sans gluten, sans lait, sans oeuf, vegan


"Sans gluten, sans lait, sans oeuf", ça n'a pas l'air réjouissant. Moi aussi, avant de devoir m'y plonger, je ne me doutais pas des délices qu'on pouvait trouver dans les recettes "sans".

J'ai repéré cette recette sur Féminin bio.

Il se trouve que, dans le frigo, se trouvaient beaucoup de bananes bien mûres aujourd'hui et que l'Homme a râlé sur le fait que nous n'allions pas les finir et blablabla (je le soupçonne d'avoir prévu son coup pour que je lui fasse des pâtisseries...).




Bref, voici  ma version de la recette de Fémininbio :




Muffins bio à la banane sans gluten, sans lait, sans oeuf


• 2 bananes mûres bio
• 25 gr de sucre complet mascobado/muscovado bio
• 200 gr de farine de riz bio
• 125 ml de lait de riz bio
• 2 C.S. de purée d'amandes blanches bio
• 1/2 sachet de poudre levante bio
60-80 gr de chocolat noir bio







1. Ecraser les bananes avec le sucre, la purée d'amandes et un peu de lait.





2. Ajouter tour à tour la farine additionnée de la poudre levante et le reste de lait sans chercher à obtenir un mélange bien lisse. Incorporer la quantité souhaitée de chocolat cassé en petits morceaux.




3. Répartir dans des moules à muffins (ou à défaut un moule à cake).








 4. Enfourner à 180 °C pour 35 mn environ.







 Je vous avais dit qu'il voulait des gâteaux...

mardi 1 mai 2012

Fukushima, la catastrophe à venir…

Je vous copie un article du génial blog Grodo.

 

Fukushima, la catastrophe à venir…

Un an après la série de tremblements de terre, de tsunamis et la terrible explosion des réacteurs de la centrale de Fukushima, une équipe de journalistes allemands (ZDF) s’est rendue sur les lieux. Ce qu’elle en rapporte confirme toutes les peurs que l’on pouvait avoir. Le lobby du nucléaire à délibérément menti même au premier ministre de l’époque Naoto Kan afin de lui cacher la gravité des événements. En cela “le village du nucléaire” comme les Japonais l’appellent a sciemment construit une centrale à bas coût afin d’en tirer le maximum de profit et cela en écartant systématiquement toutes les remarques des experts. L’état de la centrale est si mauvais que si un autre tremblement de terre devait avoir lieu (75% de chance d’en avoir un dans les 4 ans à venir selon les meilleurs experts) une réaction nucléaire en chaine serait plus que probable…