mercredi 27 mai 2009

Paradis pour libellules

J'ai passé le week-end dernier en Bourgogne, dans le petit et joli village de Brèves.
J'ai pu y observer avec plaisir une nature préservée. En voici des photos.

La plus belle surprise a été la présence de plusieurs libellules, preuve que la faune et la flore sont préservées.

En effet, les libellules étant carnivores, leurs disparitions progressive est donc liée a la disparition de la microfaune, notamment aquatique et volante.

L'eutrophisation -prolifération de micro algues, en grande partie à cause de lessives non écologiques) des milieux et le remembrement agricole sont les principaux facteurs de la disparition des populations.

Les libellules sont parmi les premières à disparaitre lorsque l'équilibre du milieu est en danger.

Il y a encore quelques paradis écologiques!
Une jolie demoiselle vert foncé est même venue se poser sur la table devant nous. Je n'ai pas eu le temps de la prendre en photo mais j'ai pu en prendre une autre (ci-dessous).





































( je tiens à préciser qu'on a relâché cet étrange insecte après l'avoir observé)



5 commentaires:

Zeb a dit…

c'est vrai qu'avant on avait plus de libellules, de papillons blancs et de lucioles..(je ne sais meme pas si on en trouve encore)
bientot on pourra juste le raconter à nos enfants mais pas leur faire voir ...arghh

Greene Ouitche a dit…

Magnifique tes photos et l'endroit! Je ne savais pas pour les libellules... Ça va finir comme les abeilles tout ça? :(

Geeko a dit…

Pas si simple... Les libellules ne constituent pas un bon indicateur de qualité de l'eau ni de l'environnement. Leurs larves supportent très bien, pour la plupart des espèces, des pollutions mécaniques et des milieux atrophiés. Certaines se spécialisent même dans les milieux temporaires, régulièrement asséchés. Quand aux imagos, ils se nourrissent principalement de diptères, et même des eaux fortement polluées peuvent accueillir un nombre important de mouches et de moustiques.
Seule la diversité des espèces d'odonates présentes sur un site peut attester de sa biodivsersité générale, et seule la présence d'espèces particulières peut mettre en évidence une qualité ou un type de milieu particulier.

Chasseur de Dragons

EmelineEcologie a dit…

Merci pour ces intéressantes informations.
Tu remarqueras que je n'ai pas affirmer que la pollution est responsable de la disparition des libellules.

virginie a dit…

j'avoue que je ne suis pas une ardue écolo, mais ceci dit, je fais attention !!
je refuse de ne pas trier mes poubelles sous prétexte que !!!
j'ai mis en place un compost car ce sont des déchets en moins à traiter !!!
je refuse d'utiliser ma voiture pour des petites distance et je préfère le vélo !!
du coup, quand je vois de jolies fleurs comme les coquelicots qui réapparaisse, je suis contente de mes efforts !!!
quand je descends au court d'eau à qq pas de la maison, et que je vois qq libellules, je suis ravies de mes efforts, et je me dis que ce n'est pas en vain !!!